La Naturopathie

Un peu d’Histoire…

On retrouve la naturopathie dans un premier temps avec Hippocrate (460 – 370 avant JC), un grand médecin grec du siècle de Périclès, considéré comme « le père de la médecine ». Il prônait déjà la diététique associée aux quatre éléments et à la théorie des humeurs qui constituent le corps humain.

Hippocrate appliquait ainsi les lois de la nature et de la physiologie pour révéler à chacun « son médecin intérieur », c’est-à-dire des processus naturels de régénérescence propre à chacun voire d’auto-guérison.

Les 5 principes de la naturopathie, établis par Hippocrate, sont :

  • en premier lieu ne pas nuire (« primum non nocere »)
  • la nature est guérisseuse (« vis medicatrix naturæ »)
  • identifier et traiter la cause (« tolle causam »)
  • détoxifier et purifier l’organisme (« deinde purgare »)
  • la naturopathie enseigne (« docere »)

Il faudra attendre la fin du 19ème siècle pour voir apparaître la naturopathie moderne, d’abord aux Etats-Unis grâce à John Scheel et Benedict Lust (médecin, chiropraticien et ostéopathe allemand) puis c’est dans les années 1940 qu’elle arrivera en France. C’est le biologiste Pierre Valentin Marchesseau (1911-1994) qui fera la synthèse des travaux de nombreux hygiénistes des continents nord-américain, européen et français.

Qu’est-ce que c’est, quels sont les bienfaits ?

Ainsi de Natura (la nature) et Pathos (ce que l’on ressent), la naturopathie est la grande synthèse des méthodes naturelles de santé.

C’est une médecine holistique, qui prend en considération tous les aspects de la personne et cherche à agir, non pas sur le symptôme, mais sur la cause.

Les 3 techniques majeures, fondamentales sont la nutrition, l’exercice physique et la gestion du mental. 

On ne dispose pas d’essais cliniques dont les résultats permettraient de démontrer l’efficacité de la naturothérapie en tant que système intégré. Mais plusieurs techniques et approches utilisées en naturothérapie ont fait l’objet d’essais cliniques (nutrition, balnéothérapie, aromathérapie, gemmothérapie, hydrothérapie du côlon, jeûne, etc.).

Le Naturopathe

Son rôle

Le naturopathe a une double mission, celle de thérapeute, qui permet à la personne de retrouver la santé et celle d’éducateur de santé, par laquelle il donne des conseils d’hygiène vitale, dans le but que la personne conserve la santé sur le long terme. Un naturopathe ne doit pas créer de dépendance avec ses clients mais au contraire les guider sur le chemin de la santé en les rendant acteurs de leur propre santé, de façon autonome.

Le naturopathe est un professeur. Un naturopathe enseigne des soins personnels qui permettent à la personne d’être responsable de sa propre santé.

Le déroulement d’une consultation

Une première consultation avec un naturopathe peut prendre 1 à 2 heures. Pendant ce temps, le naturopathe pose des questions sur votre état, vos antécédents médicaux, votre régime alimentaire et mode de vie. Il peut également faire une iridologie (examen de l’iris), ou un diagnostic de la langue et des ongles afin d’avoir une image complète de votre santé. Si nécessaires, des tests complémentaires tels que des analyses de cheveux, de selles ou de sang peuvent être recommandés. 

Une fois que toutes les informations sont rassemblées, le naturopathe formule unplan de traitement ou d’accompagnement. Celui-ci aborde tous les domaines de la vie de la personne, permettant ainsi au corps de se guérir de manière optimale. Il faut se rappeler que la naturopathie se concentre sur l’éducation et la prévention. Ainsi, le plan de traitement inclut, entre autres, des conseils autour de l’alimentation, du mode de vie, de l’exercice ou de la gestion du stress.