La Phytothérapie

Un peu d’Histoire…

La connaissance empirique des plantes remonte à l’aube de l’humanité. Les plus anciens témoignages de leur usage subsistent en Égypte et en Mésopotamie. Les Grecs, avec Hippocrate, sont les premiers à étudier leurs propriétés. Dans la lignée d’Aristote, Théophraste est l’auteur d’une Histoire des Plantes.

Plus tard Dioscoride décrit plus de 500 végétaux dans son célèbre ouvrage De materia medica. Après les précieux apports de la médecine arabe, la phytothérapie se perpétue en Occident, notamment par l’École de Salerne (Italie). Mais c’est seulement au XIXe siècle, avec le développement de la chimie et de la pharmacie, que les actifs des plantes sont isolés.

Actuellement, les laboratoires de phytothérapie bénéficient de précieuses avancées techniques pour l’analyse des substances naturelles, et ainsi expliquer les savoirs accumulés au fil des siècles.

Qu’est-ce que c’est ?

La phytothérapie est l’usage des plantes médicinales dans le but d’entretenir ou d’améliorer son capital santé pour un plus grand bien-être au quotidien.

Source de médicaments et de produits de santé, le monde végétal offre un potentiel inépuisable d’actifs d’origine naturelle, capables d’aider à apaiser nos troubles fonctionnels, à rééquilibrer nos systèmes organiques, à nous défendre contre les agressions, à restaurer notre énergie vitale.  Dans le domaine de la phytothérapie, les actifs végétaux sont recueillis au terme d’un processus complexe qui permet de transformer la plante en extraits concentrés, secs ou fluides.  

Le Phytothérapeuthe

C’est un clinicien qui soigne à l’aide de plantes médicinales. En France, c’est un professionnel de santé (pharmacien, médecin) qui a suivi une formation complémentaire. Sans ce titre, il ne peut-être que conseiller en phytothérapie.

Le phytothérapeute peut être sollicité pour de nombreuses pathologies (troubles urinaires, troubles digestifs, insuffisance veineuse ou lymphatique, stress et angoisses, troubles du sommeil, bronchites et rhumes, asthme, cholestérol…). 

Vous l’aurez compris la naturopathie et la phytothérapie se ressemblent et sont complémentaires.